Marché Potiers de Seillans

L'invité d'honneur

L'invité de l'année 2016 est Valérie Courtet
Crédit photo Anthony Girardi

L'invitée de l'année 2016 est Valérie Courtet

D’autant que je me souvienne, j’ai toujours été fascinée par les animaux, certaine qu’il était possible de dialoguer avec eux. La réalité n’a jamais fait vaciller mes convictions...
Autodidacte du modelage, formée à l’émaillage à la Manufacture Saint Jean L’Aigle de Longwy en 2004, je me consacre exclusivement à la sculpture animalière.

Mon travail n’est académique que dans le respect de l’art céramique. Je travaille le grès, matériau solide, « le mâle de la porcelaine » selon les frères Goncourt. J’aime cette terre chamottée, que je modèle à pleines mains, un peu comme l’on jouerait avec un gros chien...
Ma représentation animalière, en revanche, emprunte les chemins de traverse... Pour la forme, j’identifie les lignes forces du sujet à partir de photos glanées dans les muséums, les zoos ou les musées. Le dos d’un rhinocéros est cambré tandis que celui de l’hippopotame est bombé, par exemple. Les arrondis s’imposent d’eux-mêmes. Je m’attache passionnément au détail de la robe que je « poile », « plume » ou peigne avec bonheur. J’aime rendre ce volume que la sculpture contemporaine a lissé voire gommé.

Enfin, la magie des couleurs... Au sujet des statues, des colonnes ou monuments colorés de l’Égypte, de la Rome antiques, des églises romanes, un historien disait : « la couleur est la quatrième dimension de la sculpture ». Cette phrase est comme une musique lancinante. La couleur donne donc la vie tout comme la brillance apporte à l’oeil la petite étincelle de vie.

C’est à travers ces singularités que j’essaie d’apporter une alternative poétique à la réalité.

www.valeriecourtet.com

Valérie Courtet
Valérie Courtet
Valérie Courtet
Valérie Courtet
Valérie Courtet

Crédit photo animaux qui chantent : Coralie Salaün


Invité d'honneur 2015 : Agnès Coupey >>

Invité d'honneur 2014 : Mia LLauder >>

Retour en haut de la page